Alternate Text

Bạn muốn nhận những thông tin thú vị từ BB Cầu Xanh?

Du học BB tìm cho bạn cơ hội du học có lợi nhất. Nếu còn phân vân về nước, trường hay ngành học, Du học BB sẽ giúp bạn tháo gỡ mọi băn khoăn, giúp bạn mọi thủ tục về nhập học và visa.  Đến với Du học BB, con đường du học của bạn sẽ hoàn toàn suôn sẻ.

DU HỌC BB
VÌ THANH NIÊN VIỆT NAM
DU HỌC VÀ LẬP  NGHIỆP!
Đây là website của công ty tư vấn du học Cầu Xanh sử dụng từ hơn 10 năm nay. Đến thời điểm này, hình thức website hơi cũ, do vậy, chúng tôi chuyển sang website mới. Mời các bạn ghé thăm tại www.cauxanhbb.edu.vn
DU HỌC CÁC NƯỚC
Một số thành tựu từ Du học Cầu XanhKĩ năng sinh sống cho du học sinhKĩ năng học tập cho du học sinhLỊCH HỘI THẢO DU HỌCDu học New Zealand Du học IrelandDu học Thụy Sĩ Du học Anh quốc Du học Úc Du học Pháp Du học Malaysia Du học Hà Lan Du học Singapore Du học Philippines Du học ĐứcDu học Canada Du học Tây Ban NhaDu học Mỹ Du học Nhật Bản
Học tiếng pháp tại Hà Nội : méthodologie DELF B1 (buổi chiều)
Nội dung các buổi học gần đây nhất

lundi 17.12 : CE
Ceux qui disent non à… Wikipédia

Il y a quelques mois, la bibliothécaire d'une école du New Jersey (États-Unis) plaçait dans la salle d'ordinateurs un panneau sur lequel il y avait marqué "Just say NO to Wikipedia" (Dites juste NON à Wikipédia) reprenant le slogan utilisé lors de la campagne anti-drogue lancée par Nancy Reagan dans les années 1980. Le mouvement de la bibliothécaire a été suivi dans d'autres établissements qui, à leur tour, ont décidé de bloquer l'accès à l'encyclopédie en ligne depuis leurs ordinateurs. Tara Brabazon, professeur à l'université de Brighton (Grande-Bretagne) a relancé le débat en interdisant à ses étudiants l'utilisation de sites comme Google et Wikipédia.

Cette réaction est basée sur trois critiques. La première est que l'encyclopédie en ligne n'est pas assez 'exacte' et qu'elle ne fait pas 'autorité' car elle contient des erreurs et que tout le monde peut y écrire. La seconde, beaucoup d'élèves l'utilisent comme première – et souvent même unique – source. Et la troisième, que Wikipédia est trop facilement accessible et utilisable (et donc recopiable). Beaucoup de professeurs se plaignent que par paresse et/ou méconnaissance de ces outils, les élèves et les étudiants se contentent de regarder les premiers résultats qu'ils trouvent sur Google – ce que le professeur Brabazon appelle ''l'université Google" – et qu'ils copient ensuite ce qu'ils viennent de trouver dans l'encyclopédie en ligne, sans plus. Mais, interdire, est-ce une réponse efficace? Techniquement, il est évident que non car les élèves peuvent toujours accéder à ce site de chez eux ou de partout ailleurs. Ensuite, sur le fond, cela pose quelques questions. "Tout d'abord: qu'est-ce qui fait réellement autorité? La fameuse encyclopédie 'Britannica' n'est pas considérée par tous comme une source valable dans beaucoup de collèges et lycées", indique Nate Anderson, enseignant dans la Connecticut, "alors, devrait-on l'interdire pour le bien des étudiants?" Il rappelle également qu'interdire quelque chose aux jeunes ne peut que leur donner encore plus d'envie de l'utiliser.

Mais le problème vient moins des outils eux-mêmes que de leur (mauvaise) utilisation. Sur son blog, Denise Gonzalez-Walker, mère de deux enfants, se plaint: "J'ai été très choquée quand j'ai lu le titre 'Des responsables d'école veulent interdire Wikipédia'. Est-ce que Wikipédia est la seule source de toute information? Non. Mais c'est dommage que ces professeurs et bibliothécaires ne profitent pas de la situation – des informations inexactes sur Wikipédia – pour faire corriger Wikipédia par leurs étudiants à partir de leurs propres recherches, ou pour lancer des discussions sur l'autorité et la vérité dans les nouveaux médias."

Plus généralement, faut-il, dans les écoles, apprendre aux jeunes à 'lire' l'Internet? "Naturellement, répond Olivier Ertzscheid, professeur à New York. Mais est-il possible de programmer un cours pareil qui aille de la maternelle à l'université?" Tara Brabazon n'est pas contre l’apprentissage systématique de la lecture d'Internet mais… avant l'université. "Je ne pense pas que les étudiants viennent à l'université pour apprendre à utiliser Google ou Wikipédia."

Interdire des sites Internet sous prétexte que "les étudiants n'utilisent pas assez leur propre cerveau", c'est une excuse plutôt bon marché. On en a vu d'autres, plus constructives et efficaces.

Source: Libération.fr


   THÔNG TIN VỀ TRƯỜNG VATEL

Mời các bạn xem thêm bài có nội dung liên quan đến: : DELF, méthodologie, tiếng pháp
tour di thai
máy nông nghiệp
nông ngư cơ
túi sưởi kute
túi sưởi mùa đông
túi sưởi đa năng
túi sưởi ngộ nghĩnh
du lịch nga
quạt làm mát
quat lam mat